Tout savoir sur les danses latines

La danse latino est une discipline sportive et artistique qui se pratique en loisir ou en compétition. Pratiquée seul, à deux ou en groupe, elle est l’icône même de la festivité et de l’élégance. On retrouve plusieurs variantes de cet art musical réputé et apprécié dans diverses cultures. Connue et exercée dans le monde entier, cette danse originaire d’Amérique latine est également une des rares disciplines sportives qui présente la particularité d’être mixte. A la fois sensuelle et élégante, la danse latino se révèle être un sport et un art à part entière.

La Bachata : la première danse latine

Née sous le soleil de la République Dominicaine, la Bachata est la première des danses latines à voir le jour au monde avant de s’exporter outre atlantique. Danse pour couple moderne, la bachata est une discipline populaire qui se distingue en plusieurs variantes telles que, le moderne, le sensuelle, ou en plus rythmé.
Imprégnée par diverses influences musicales latines et africaines, la Bachata est une sorte de Boléro qui regroupe différents styles comme le tango, le merengue, le Cha-Cha-Cha, le son… Il s’agit d’une danse sportive et dynamique qui permet au danseur et à la danseuse d’exprimer toute leur sensualité. Notamment, en pratiquant un pas de base avec des figures chorégraphiques originales assez simples à réaliser.

Les origines du Cha-Cha-Cha

Mise au pas par un violoniste cubain dénommé Enrique Jorrin, le Cha-Cha-Cha est une version simplifiée du mambo qui fie son apparition en 1954.
Le Cha-Cha-Cha ou « Enganadocha-cha-chara » doit son nom à son rythme qui se caractérise par 3 battements de Bongo rapprochés. A l’époque, le Danzon et le Montuno fient les deux rythmes cubains qui inspirent considérablement cette discipline indémodable au fil du temps.
Dynamique et envoûtante, ce style de danse latino proche de la rumba, se réalise par un pas chassé comportant 3 glissements de pieds sur le sol. Par son bruit, cette gestuelle artistique est ainsi devenue le pas de danse légendaire du Cha-Cha-Cha.
En apprenant les bases de cette danse, vous aurez également la possibilité de passer plus facilement à la salsa portoricaine.

La salsa portoricaine : entre rythme et douceur

Plus douce que la version cubaine, la salsa portoricaine nous séduit par l’élégance et la beauté de ses mouvements. Elle est issue d’un dérivé du mambo, une danse qui a d’ailleurs été mise à l’affiche dans le film Dirty Dancing. Cette danse latino-américaine attire particulièrement par son coté fluide et sensuel. Contrairement à la salsa cubaine qui se danse de manière circulaire, la salsa portoricaine se pratique par déplacement en ligne avec un pas de base avant/arrière fait avec amplitude.
On retrouve deux variantes au sein de la « salsa-mambo », dont la différence essentielle se base sur la durée du changement de direction avant/arrière. La salsa portoricaine version Los Angeles style se pratique en changeant de direction sur le « un » musical, Alors que la salsa portoricaine New-York style se fait sur « deux » musical. Coté musicalité, la salsa romantique convient parfaitement à cette danse entraînante à chacun de ses pas.



Laisser un commentaire